Stéphane Socquet, directeur d'ATMO Auvergne-Rhône-Alpes fait un point sur l'évolution de la qualité de l'air.

Télécharger le podcast

Stéphane Socquet est directeur technique d’ATMO Auvergne-Rhône-Alpes, une association chargée de la mesure de la pollution atmosphérique. Depuis l’arrêt partiel de l’activité humaine forcé par le confinement, les chiffres recueillis par l’association révèlent une baisse notable du dioxyde d’azote à proximité des axes routiers.

Et si la circulation routière et l’industrie sont deux composantes nocives pour l’atmosphère, c’est le secteur résidentiel, autrement dit le chauffage qui constitue la première source d’émission de particules. D’autres polluants sont également en baisse et contribuent à une nette amélioration de la qualité de l’air en agglomération.

Stéphane Socquet invite les auditeurs à consulter le site www.atmo-auvergnerhonealpes.fr sur lequel vient d’être publié un article pédagogique sur les effets du confinement.

Interview complète en podcast.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article