Yoann Bonato : "On a une bonne marge de progression"

30 mai 2016 - 881 vues
Télécharger le podcast

Yoann Bonato, pilote en WRC2, était notre invité dans Good Morning Oxygène.

Le coureur originaire des 2 Alpes s'est notamment exprimé sur sa récente 7eme place lors du rallye du Portugal.   

Yohan Bonato, pouvez-vous nous détailler ce qu'est le championnat WRC2 ?
Ce sont les mêmes rallyes qu'en WRC mais en catégorie R5. Les voitures sont moins puissantes que les WRC avec quatre roues motrices et une boîte à vitesse à cinq rapports.

Avec quelle voiture roulez-vous ?

Je roule avec une DS3.

Lors de votre dernière course au Portugal, que s'est-il passé ?

On avait des ambitions déterminées. C'était notre retour sur la terre depuis 2009. Je n'avais pas roulé sur cette surface depuis 7 ans. On n'a pas pu faire des séances d'essais car on a cassé la voiture (avant d'aller au Portugal). L'équipe a eu du boulot pour tout remettre en place. On s'est pointé au Portugal en se disant que ce serait un rallye d'apprentissage, si on pouvait rentrer dans les 10 ça aurait été une grande surprise. Sinon on l'aurait pris comme un rallye d'apprentissage et la performance pour les rallyes suivants.

"Positif pour le reste de la saison"

Vous-êtes satisfait de ce Rallye du Portugal ?

On termine 7eme finalement, donc c'est plutôt bien. On réalise quelques chronos plutôt pas mal. On a une bonne marge de progression. C'est positif pour le reste de la saison.

Quelle est la suite de votre programme ?

On repart sur le championnat de France asphalte. On sera au départ du Rallye du Limousin (17-18 juin 2016). On enchaînera avec le rallye du Pologne de nouveau en championnat du monde sur la terre.

Un petit mot pour ceux qui vous suivent ?

On est toujours très content de recevoir une multitude de messages pendant/après les rallyes de tout le monde. Ca fait vraiment chaud au cœur. Je ne suis jamais bien loin des 2 Alpes. Même quand je suis en déplacement à l'étranger, j'ai quand même ma coque de téléphone qui me rappelle où j'habite. Ca me redonne de la proximité avec ma région (rires).

Vous pouvez suivre Yohan Bonato sur Facebook, Twitter et le site internet http://www.yoannbonato.com/

 

Commentaires (0)

Connectez-vous pour commenter cet article