Le Zoom Montagne : Le ski pour réapprendre à marcher

23 février 2017 - 406 vues
Télécharger le podcast

Direction la Russie aujourd'hui.

Dans 16 régions de Russie, des instructeurs expérimentés apprennent le ski à des centaines d’enfants atteints de handicaps lourds.

Certains de ces enfants handicapés sont même incapables de marcher.

Et grâce au programme Ski Dreams, ces jeunes trouvent une façon de se réintégrer et réalisent des progrès spectaculaires.

Ce programme propose donc des cours de ski à des personnes de tout âge affectées par des handicaps physiques ou mentaux. Les participants skient sous la surveillance d'instructeurs qualifiés et grâce à un matériel adapté à ces maladies peuvent participer à ce programme.

Le Ski Dreams a été lancé par un couple russe.

Sergueï Belogovtsev et sa femme Natalia ont eu une enfant, Evgeni, né avec une paralysie cérébrale infantile, et n’a marché pour la première fois qu’à l’âge de six ans. 

La famille a testé toutes sortes de cours de rééducation, y compris un programme de ski aux États-Unis qui, à leur grande surprise, s’est avéré le plus efficace. Ce type de programme de rééducation axé sur le ski existe en effet depuis 30 ans aux États-Unis, mais le couple a été le premier à l'emmener en Russie.

Le ski n'est pas choisi au hasard.

Le ski accélérerait considérablement le processus de traitement et de rééducation d'après certains experts. Plus de 3000 personnes ont déjà pris part au Ski Dreams. Les organisateurs assurent constater des progrès dès les deux ou trois premières semaines : les fonctions motrices des enfants souffrant de paralysie cérébrale s’améliorent, et les enfants autistes commencent à communiquer avec leurs camarades. 

Le programme a déjà reçu le soutien du Centre scientifique et pratique pour la réhabilitation médicale et sociale des personnes handicapées

Certains témoignages confirment le bienfait du programme.

C'est le cas de Maria, mère d'Alice atteinte de paralysie cérébrale qui a appris à marcher sur ses talons. Même satisfaction pour le petit Léo, qui voit son dos devenir de plus en plus droit selon sa mère Ekaterina.

Commentaires (0)

Connectez-vous pour commenter cet article