Pascal Lequenne "L’idée pour cet été, c'est de revenir aux fondamentaux de la montagne."

Télécharger le podcast

Pascal Lequenne, directeur de l'Office du Tourisme de Auron St Étienne de Tinée, St Dalmas le Selvage

Comment s'est terminée cette saison ? Raconte-nous les premières heures de mise en place du confinement.

Nous avons fermés le dimanche soir à 17h. Nous avions les instructions du préfet pour fermer le domaine skiable mais aussi l'office de tourisme. La journée a été très agitée car beaucoup de clients étaient soit en stations, soit avaient des réservations pour la semaine à venir. Il a fallu gérer des centaines d'appels et puis ensuite le lundi on a fait en sorte de procéder à la fermeture de l'Office. Depuis on est tous en télétravail.

Comment est-ce que vous travaillez et sur quoi vous travaillez en cette période ?

On travaille beaucoup par visioconférence avec les élus et avec les responsables du domaine skiable. On coordonne la suite pour la saison d’été mais on a quand même pas mal d'inquiétudes. La première décision que nous avons prises collectivement c'était d'annuler toutes les festivités pour le mois de juin et sans doute le mois de juillet. 

 

Le mois de juin est consacré à plusieurs évènements comme celui dédié au VTT l’Electro Bike Festival, la fête traditionnelle de la transhumance… Donc tout est annulé ? 

Oui. Nous avions également bien avancé sur le Festival de la randonnée alpine et malheureusement on n’est pas en capacité de le maintenir contenu des directives gouvernementales.

 

En matière d'événementiel pour Auron St-Étienne de Tinée cet été, ce sera quoi l'idée ?

Les festivités devraient être également annulées puisqu'elles rassemblent beaucoup de monde et que l’on n'est évidemment pas en capacité de mettre en place les gestes barrière. Donc l’idée principale cet été, ça va être de revenir aux fondamentaux de la montagne avec beaucoup de randonnée, qu'elle soit familiale, sportive, à thème. Nous travaillons à une offre intéressante mais qui ne sera pas aussi complète que les années précédentes. 

 

Est-ce qu'on a déjà fait le bilan de la saison d'hiver ?

Concernant le domaine skiable, malgré l’amputation de 5 semaines d’exploitation, c'est plutôt une très bonne saison. Concernant ensuite les autres acteurs économiques, c'est plus difficile puisque les 5 semaines étaient attendues. C’est de la perte sèche. Il y a des entreprises qui sont sans doute en difficulté. 

 

Qu'est-ce qui est prévu au niveau de la communication pour cet été ? Est-ce que ça se fera  en soutien avec la Métropole Nice Côte d'Azur, puisque je rappelle que Auron et St-Étienne de Tinée font partie de la métropole. 

Il y a plusieurs niveaux de communication. Il y a un niveau régional avec l'Office de Tourisme métropolitain et le Comité Régional du Tourisme Côte d’Azur France qui va démarrer un petit peu plus tard, compte tenu des incertitudes que nous avons. Et puis également un niveau plus local, qui sera plus accès sur nos activités de cet été. Et puis l’envie pour beaucoup de gens qui sont confinés depuis plusieurs semaines, de retrouver l'air pur, de pouvoir se balader en plein air, en montagne. C’est un des atouts majeurs de notre territoire. Et puis ensuite il y aura des campagnes nationales avec Atout France et France Montagnes.

 

Tu fais partie du CA de France Montagnes, est-ce qu’il y a un plan de relance qui est étudié en ce moment ?

Il y un plan de relance qui est en cours d'élaboration, mais on a besoin d'avoir encore des informations de la part des autorités. Il n’y a pas de possibilité d'ouvrir une station sans offre d'hébergement ni de restauration et on a besoin d’informations là-dessus. 

 

Est-ce que, comme beaucoup d'autres stations, vous êtes en train de travailler sur la prochaine saison d’hiver ?

On commence à en discuter. A ce stade, on a encore trop d'incertitudes pour envisager des scénarii concrets. On a une urgence qui est quand même l'été, et puis évidemment dans les les prochaines semaines, on va se consacrer également à la projection de l'hiver prochain. 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article