La député de l'Isère Marie-Noëlle Battistel fait le point

Télécharger le podcast

Confinée comme la grande majorité des français, la députée iséroise Marie-Noëlle Battistel a insisté sur le devoir d’exemplarité des politiques et en a profité pour saluer le travail remarquable du personnel de santé. Et si en pleine crise du coronavirus certains corps de métier sont actuellement en stand-by, d’autres ont adopté le télétravail. C’est le cas de Marie-Noëlle Battistel dont les déplacements parisiens à l’Assemblée Nationale et le travail de terrain ont été remplacés par des visio-conférences.

La députée refuse d’imputer au gouvernement une prise de mesures tardives, elle espère toutefois que cette crise sanitaire que traverse le monde changera notre approche dans la manière de consommer. Elle a également évoqué son rôle et celui des parlementaires isérois qui planchent sur le cas des saisonniers dont l’activité hivernale s’est arrêtée prématurément avec plus d’un mois d’avance. L’impact sur les travailleurs indépendants en station fait lui aussi l’objet d’une réflexion approfondie et plusieurs modifications des textes de loi sont envisagées.

Enfin, Marie-Noëlle Battistel a rappelé aux ruraux le privilège qu’ils ont de pouvoir bénéficier d’un bout de jardin et de sentiers à proximité du domicile, en les invitant à ne pas abuser des sorties éloignées. Du bon sens, de la discipline et de l’adaptation, c’est ce que réclame la sexagénaire pour tenter d’endiguer l’épidémie.

Écoutez l'interview complète en Podcast

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article