Interview : Boris Way, l'étoile montante de la scène électro-pop française, était à l'Ice DJ Festival

03 janvier 2019 - 154 vues
Télécharger le podcast

L’Ice DJ Festival, l’évènement électro incontournable des Alpes du Sud s'est tenu ce mercredi 2 janvier à Valberg. La 4ème édition du festival a eu lieu au Front de neige du Garibeuil avec en tête d’affiche Boris Way. Le célèbre DJ niçois est passé par le studio d’Oxygène avant de monter sur scène. Interview.
 

Oxygène : Êtes-vous déjà content de venir mixer ici à Valberg, en station de montagne ?

Boris Way : Très content. J’étais la semaine dernière à Auron en famille. Mais là je suis très content de venir ici et c’est d’ailleurs la première fois que je viens ici à Valberg. Déjà il fait beau, c’est cool. Il ne fait pas très froid donc ça c’est bien ! Et ça a l’air très beau donc j’ai hâte de voir.


O. : Est-ce que cela change quelque chose pour vous de mixer à la montagne en pleine station de ski, notamment au niveau de la technique ?

B.W. : Mis à part le fait que la cabine DJ doit être chauffée, sinon on se gèle (rires) ! Sinon non, ça ne change pas grand-chose.


O. : Et d’un point de vue ambiance ?

B.W. : Alors généralement à la montagne les gens sont très festifs. Ils sont en vacances, ils sont à la cool, bon esprit, donc déjà ça change beaucoup. Quand il y a un public vraiment festif, ça change tout, on s’éclate.


O. : J’ai pu voir sur une de vos publications Facebook que l’année 2018 a été la meilleure de votre vie pour vous, pourquoi ?

B.W. : Complètement. Parce qu’avant 2018, en début 2017, j’étais encore résident DJ à Nice. Et j’ai fait « Your Love », j’ai signé avec Warner Music ce qui a changé complètement ma vie. Conc je suis parti sur les routes, j’ai commencé à tourner à faire les plus gros festivals, les plus gros clubs partout en France et un peu à l’étranger aussi. Donc ça a été un gros changement dans ma vie, et c’est ce que j’ai espéré toute ma vie aussi. Et donc pour 2019 il faut mettre les bouchées doubles pour faire encore mieux. On peut dire que c’est vraiment 2018 qui a été le tremplin, c’est là où j’ai fait les plus grosses dates, les plages électros, l’EMF, etc.

O. : Quels sont les projets pour 2019 ?

B.W. : En gros j’ai deux, trois singles quasiment prêts, dont un qui est plus abouti. Donc je commence à jouer le plus abouti mais je ne sais pas encore lequel sortira en premier. On est en train de voir avec le label mais mais ça arrive très rapidement pour début 2019. Après, une grosse tournée cette année, donc toujours plein de festivals. On va essayer de faire plus de dates à l’étranger. Là j’ai une date en Russie, parce que le titre « Want You » a été dans les tops là-bas. On va faire donc plus d’international mais plus de musiques surtout. C’est vraiment un souhait pour moi en 2019 de sortir plus de musiques. Avant, je prenais vraiment mon temps. Entre « Your love « et « Want you », il y avait presque dix mois. Et là, je sens que mes fans ont besoin davantage de sons de ma part. Donc je suis vraiment à fond là-dessus en studio.


O. : Qu’est-ce qu’on peut vous souhaiter, que tous ces projets réussissent ? Peut-être autre chose ?

B.W. : Moi c’est vraiment que la musique. C’est vraiment toute ma vie. Si l’on peut me souhaiter de réussir encore et de toujours vivre de ça, c’est tout ce qu’il y a à me souhaiter.

>> Extrait de l'interview en podcast ! 

 

 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article