FOCALES EN VERCORS - Les photographes sélectionnés dévoilent leur univers et interprétation du monde du spectacle

04 mai 2019 - 126 vues
Télécharger le podcast

Les Focales en Vercors c'est aussi l'occasion de découvrir une exposition photos d'une dizaine de photographes professionnels et amateurs, qui nous transportent dans leur univers bien à eux.


Douze photographes professionnels et amateurs ont été sélectionnés cette année par les membres du jury pour exposer leurs photos sur la thématique du monde du spectacle, dans des registres très variés. Marion, fait de la photo principalement pour le plaisir et nous emmène dans l'univers d'un parc d'attraction à sa façon: "l'idée c'était d'apporter un regard un peu décalé du parc et de la féérie Disney telle qu'on peut la connaître. Les photos représentent du personnels qui poussent des poubelles, des déchets jettés un peu partout ou des zones un peu vides qui vont à l'encontre de l'image de la foule qu'on a dans ce genre de parc".


Sébastien est photographe professionnel, sa marque de fabrique : retranscrire au plus proche l'émotion des musiciens sur scène, il nous décrit l'une de ses photos : "une photo que j'affectionne beaucoup c'est celle de Sidiki Diabaté, un joueur de kora, avec son père en duo. Cette photographie a été prise trois jours après les attentats du Bataclan et on le voit très inspiré en regardant le ciel..."


Marie France donne des cours de photo et nous révèle sa série de photos sur le flamenco, prise en Espagne : "ce qui m'intéressait c'était de montrer uniquement le mouvement des danseuses. C'est pour cette raison que j'ai choisi de faire ces photos en noires et blancs autrement en couleurs, le regard aurait été attiré par les tenues des danseuses, alors que je voulais vraiment capté l'attention sur leurs mouvements."


Erich est muscien et photographe, lors de concerts, il aime être au plus proche du public et de l'action : "à chaque fois que je vais dans un concert, je ne sors jamais sans photos du public. J'avais envie de montrer ce public qui est dans un lâché prise émotionnel important, brut, avec de l'énergie qui explose".


Encore de nombreuses photos sont à retrouver à la Maison du patrimoine jusqu'au 23 juin prochain.

>> reportage en podcast

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article