A la rencontre de pisteurs, ces travailleurs de l’ombre des stations de ski

18 décembre 2018 - 523 vues
Télécharger le podcast

En ce début de saison des stations de ski, les nombreux professionnels de la montagne travaillent dur pour préparer au mieux le séjour des vacanciers. Radio Oxygène est allé à la rencontre de pisteurs à Valberg, ces hommes et femmes de l’ombre qui sécurisent les descentes de pistes.

Ce n’est que le début de la matinée, et les pisteurs de Valberg sont déjà en train de préparer le terrain. Sacha est chef de secteur ici : « Là je vais mettre la signalisation pour la journée. On arrive ici à un croisement de pistes, on va mettre une banderole ralentir pour éviter les collisions. » Zoé est en charge d’un autre secteur. Elle le confirme, la journée d’un pisteur est bien remplie : « Le matin on met en place les pistes, on vérifie qu’il n’y ait pas de danger sur les pistes. On regarde que les matelas soient bien mis, on met les banderoles « danger, ralentir » aux points stratégiques. Plus tard dans la journée, on se met souvent aux postes et éventuellement on intervient si on est appelé sur des secours. »

Un grand nombre d’activités rendent indispensable ce métier mais pourtant, il n’est pas toujours connu des vacanciers. « Les gens ne savent pas forcément ce qu’ont fait. Ils nous voient souvent buller au sommet des cabanes. Ils ne voient peut-être pas le travail qui est fait avant ça. Mais nous avons créé une association au service des pistes où l’on fait « pisteurs d’un jour ». C’est-à-dire qu’on accueille des gens certains week-end dans la saison et on leur montre le métier de pisteur », explique Zoé.  L’association compte aussi faire une soirée dans l’hiver mais aussi être présents lors de certains évènements sportifs de la station, toujours dans l’optique de faire connaître tous ces professionnels de l’ombre.

>> Reportage complet en podcast.

PHOTO : Sacha, pisteur chef de secteur sur le domaine Valberg-Beuil.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article