Le Parc Régional du Vercors placé sous la tutelle du préfet de La Drôme


30 avril 2016

A l'issue du comité syndical du Parc Naturel Régional du Vercors, l'institution est placée sous l'autorité du préfêt de La Drôme.

Rappel des Faits : avec le passage à droite de la région, après le passage à droite du Conseil Départemental de l'Isère, les principaux partenaires financiers du Parc étaient désormais des élus d'une nouvelle majorité. Hors le conseil d'administration étant présidé par plusieurs élus d'Europe Ecologie Les Verts, de nombreux élus de droite ont décidé de ne pas voter le budget lors d'une premiière réunion.

Afin de tenter de trouver une solution "politique" à cette crise, la présidente du Parc avait proposé à 5 nouveaux élus de Droite issus de la Région et du Département de l'Isère de devenir vice-présidents du Parc.

Ce Samedi 30 Avril se tenait donc la réunion de la dernière chance pour mettre fin au conflit. Finalement, les élus de la Région et de l'Isère ont maintenu leur vote. Conséquences : dés le 2 Mai, le préfet de la Drôme (Le siège du Parc étant dans ce département) prendra la direction du Parc et le budget sera décidé par la Cour Régionale des Comptes : Les salariés et les frais de fonctionnement du parc seront donc assumés, mais tous les nouveaux projets et les financements annexes au fonctionnement du Parc ne seront pas assurés, ce qui risque d'entraîner d'importante conséquences chez les associations et entreprises locales partenaires du Parc.

Sur sa page Facebook, le Parc Naturel a diffusé le communiqué suivant :

Parc du Vercors
Mise sous tutelle imminente

La menace des élus des majorités régionale et départementales de ne pas voter le budget primitif du Parc du Vercors si l'exécutif de celui-ci ne démissionnait pas à été mise en application ce jour, en Comité syndical.
Le budget n'a donc pas été voté et le syndicat mixte du Parc sera, par conséquent, mis sous tutelle lundi 2 mai 2016.

En début de séance la présidente, Catherine Brette, a rappelé que malgré plusieurs rencontres avec quelques conseillers départementaux et régionaux aucune solution satisfaisante n'avait pu être préalablement trouvée.
Elle a regretté cet état de fait et annoncé les conséquences d'un 
vote négatif du budget.

Après 1h30 de débat et où tous les points de vu se sont exprimés. Il a été procédé au premier vote du budget. 
Résultat : 96 contre, 57 pour, 3 absentions.

En fin de séance, la présidente a rappelé sa proposition de continuer les discussions afin de sortir par le haut de cette situation de crise.

Nota bene : le vote Conseillers régionaux 7 voix chacun, départementaux 2 chacun et les élus communaux 1 voix chacun.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article